Investissements matériels : First African Company tient sa prime

L’entreprise a reçu le chèque y relatif le 09 septembre 2021 à Douala des mains du directeur du Bureau de mise à niveau (BMN) des entreprises.


Remise de la prime à First Africain Company (FAC)

33 125 426 de FCFA. C’est le montant de la prime sur investissements matériels versée par le BMN à l’entreprise First African Company (FAC). Cette agro-industrie spécialisée dans la production des jus de fruits et des produits laitiers a reçu son chèque le 09 septembre dernier à Douala au cours d’une cérémonie présidée par Chantal Elombat Mbedey, directeur du BMN, en présence d’Alfred Ndengue, membre du comité de pilotage du BMN et de Martin Ngoutchet, le promoteur de FAC.

La remise de ce chèque marque l’heureux aboutissement d’un long processus qui a commencé le 05 février 2014 avec l’adhésion de FAC au Programme national de mise à niveau (PNMAN), suivie par la descente en son sein d’une équipe d’experts du BMN pour un pré-diagnostic, puis d’une équipe d’experts pour la réalisation de son diagnostic stratégique global, à l’issue duquel un plan de mise à niveau a été formulé et validé le 26 juin 2017.

La prime sur investissements matériels octroyée à FAC par le BMN correspond à 66,25% de réalisation de son plan de mise à niveau. Cette entreprise productrice du jus de fruit de marque « Tampico » percevra en outre une prime sur actions immatérielles d’un montant de 37 048 721 FCFA.

En félicitant le top management de FAC pour « les efforts consentis au cours des derniers mois », Chantal Elombat Mbedey a rappelé que « dans le cadre du mécanisme du PNMAN, le BMN prend en charge 20% du coût des investissements matériels réalisés par les entreprises avec un plafond de 50 000 000 de FCFA. Le BMN prend aussi en charge 80% du coût des investissements immatériels des entreprises sans plafond. Il s’agit là d’une aubaine offerte aux entreprises industrielles camerounaises par le gouvernement. C’est pourquoi, je voudrais saisir l’occasion offerte par cette tribune pour réitérer l’appel du BMN aux entreprises afin qu’elles adhèrent au PNMAN et ne manquent pas le train de la mise à niveau », a-t-elle martelé.

Le directeur du BMN a par ailleurs insisté « sur l’urgence de finaliser les procédures pour les autres investissements prévus dans le plan de mise à niveau » en dépit du contexte de la crise sanitaire qui a frappé de plein fouet nombre d’agro-industries. Ce constat est d’ailleurs corroboré par les résultats d’une enquête réalisée juin 2020 par le BMN. Une enquête qui révélait que 79% des industries agroalimentaires confirment un recul du chiffre d’affaires de l’ordre 58% ; et que plus de la moitié d’entre elles ont dû réduire leurs effectifs d’employés suite à la décision du confinement, et que 82% de ces industries indiquent un recul dans le rythme d’écoulement de leurs produits.

En posture d’ambassadeur du BMN, le président directeur général de FAC a confié à la presse que son entreprise a reçu du BMN « des appuis multiples notamment en termes de formation dans divers domaines comme les bonnes pratiques de fabrication, les bonnes pratiques d’hygiène, la gestion budgétaire, l’élaboration d’un manuel de procédures administratives, comptables, opérationnelles et financières. First African Compagny est résolument engagée dans cette logique d’amélioration continue et avec le BMN, et nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin », a lancé Martin Ngoutchet visiblement heureux.

Réaction

Martin Ngoutchet, PDG de First African Company


« L’accompagnement du BMN nous a permis d’accélérer nos investissements »

C’est un sentiment de joie et de gratitude qui nous anime après la réception de ce chèque qui est en fait une prime pour tous les efforts que nous avons consentis pour nous améliorer et servir à nous clients des produits d’une qualité encore supérieure. Je tiens à remercier le BMN et son directeur pour l’accompagnement constant dont bénéficie notre entreprise. Cet accompagnement nous a permis d’accélérer nos investissements pour nous mettre au niveau de la concurrence. Il nous reste malgré tout un long chemin à parcourir, et c’est dans la synergie d’actions avec le BMN que nous parviendrons à atteindre nos objectifs fondamentaux. En ce sens, la certification ISO 9001 version 2015 dont l’obtention du certificat est prévue en décembre 2021 reste une de nos priorités.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *